On pourrait croire qu il fait froid dans le Peloponnese (il pele oh pinaise) mais non, il fait entre 25 et 30 degres et un soleil eclatant, d ailleurs, j ai pu apprecier un bain en mer pas plus tard que ce matin a Naflios (desole de vous raconter ca alors que vous prennez sans doute l eau…)

En tout cas, apres les aventures olympiques, on est repartis en stop vers la premiere dent du Peloponnese et c etait le bon choix : apres une heure d attente, on se fait prendre par un mec completement bourre, mais qui parlait francais, c est deja ca! Au bout de 2 crissements de pneus dans les virages, il s arrete acheter une biere, puis propose de laisser le volant a Bat, on accepte volontiers. Il nous montre un barrage ou il a deja eu une etreinte avec une jeune demoiselle, on est ravi de l apprendre… Il nous trouve un truc pas cher pour dormir, mais on decide de continuer..
On avance a petits pas de 20 km, mais ca marche, les prochains conducteurs sont moins trash (un vieux fermier, une professeur d italien, des entrepreneurs qui connaissent la crise,…). On rencontre aussi le sosie de Mel Gibson, avec une touche grecque, qui vient nous voir regulierement a notre point stop en motocycle, et qui essaye de nous rameuter des automobilistes, un peu perche le monsieur, mais drole. On finit par deux jeunes, un grec et un irakien, qui se sont connus en Angleterre (vive nous, la premiere generation transfrontaliere!!!) et qui sont en vacances. On se rend compte que le stop n est pas trop pratique : le jeune grec nous dit qu en 30 ans on est les premiers autostoppeurs qu il voit en Grece!

On prend du bon temps sur la plage puis ils nous laissent a Marathonpoli, une charmante ville portuaire ou l on s arretera dormir, apres avoir mange de delicieux poissons, et avoir abuse du rose a 2 euros le pichet!

Le lendemain, on voit Pylos, joli ville aussi mais deserte. On finit non sans mal a Methoni (le stop c est pas si facile que ca, finalement), ville presque a la pointe du premier doigt du Peloponnese, cote gauche. On s arrete dans une taverna (bistro-snack grec) on mange un bout en discutant avec 4 personnes incroyables : 2 grecs genre 60 ans, tres instruits parlant au moins 6 langues, un babacool autrichien et un anglais au nez casse expatries. Ils sont un peu emmeches a 15h30 mais on rigole bien.. On part visiter une cite fortifiee venitienne construite au bord de la mer (formidable) on revient a la tombee de la nuit a la taverna (apres un echec en auto-stop), nos comperes sont encore la, ils sont endurants!!

On prend une pita giros a 2 euros (kebab grec) puis on discute avec nos comperes de table, et on apprend que Methoni est le centre du monde. Eh oui, on a fini par le trouver!!

Du coup, ils comprennent pas pourquoi on fait ce tour du monde, alors que tout est a Methoni, que la Grece est le coeur de l humanite! La preuve, Chateaubriand, grand voyageur, est venu a Methoni et a dit : « j ai fait le tour du monde et c etait moins interressant que Methoni ».

C est vrai qu en nous cuisinant sur la raison de notre voyage, je n ai pu donner que des raisons de base, comme l envie de voir par mes propres yeux d autres cultures (alors qu ils nous demontrent que tout vient de la culture grecque), en tout cas la raison n etait pas decouvrir le centre du monde, donc il faut continuer!!

On a des conversations tres interessantes sur les langues, la guerre et l origine de l Europe : Zeus en personne avait flashe sur une jolie fille, et lui proposait d aller gouter ensemble aux plaisir de la chair. La fille refusa, car sa condition d Homme lui empechait d envisager de faire cela avec un dieu. Zeus a sans douter kiffe cette pudeur toute a son honneur, et se changea en taureau afin de tout de meme arriver a ses fins (il perd pas le nord!). Il l emmena pres de Marseille (vous savez, Massilia, la deuxieme ville grecque, a l ouest du centre du monde) et ils ont fait des choses que seuls un dieu tranforme en taureau et une jeune fille grecque peuvent faire. Zeus, apparement content, lui offrit un vaste territoire autour du centre du monde qui portera son prenom : Europa !!

On ne peut que presager du bon d un etat cree suite a la fornication du taureau et d une grecque, aujourd hui je me sens vraiment europeen!! D ailleurs, si vous me croyez pas, regardez la piece de 2 euros grecque : on y trouve une femme montant un taureau!!

On finit nos discussions a minuit, bien bourres, nos comperes nous trouvent une terrasse d un restaurant ferme pour dormir (avec un robinet d eau disponible). On passe une nuit courte, avec attaque de moustiques et matinee fraiche et humide (on est au bord de la mer, normal).

On repart le lendemain, c est dur de quitter le centre du monde, mais je suis persuade d y retourner, et que mes comperes seront encore a la taverne, pour debattre autour d un rose.